image logo ENSCMu
Retrouvez l'ENSCMu en flux RSS!


Actualités
Contactez-nous



Antispam





NOS PARTENAIRES :

<p style="text-align:left;">NOS PARTENAIRES :</p> <p style="clear:right;"><ul><li><a accesskey="4" href="index2.php?page=liens" >Nos partenaires</a></li></ul></p>





Recherche

Musée Minéralogique de la Société Industrielle de Mulhouse


L’Ecole de Chimie de Mulhouse a la particularité d’abriter entre ses murs, depuis 1966, le Musée de minéralogie de la Société Industrielle de Mulhouse. Il est classé Musée de France depuis 2002.


En raison des travaux de restructuration et extension de l'école en cours, le musée n'est pas accessible actuellement et sera réaménagé dans de nouveaux locaux en 2013.





Un peu d'histoire


La rencontre entre l'Ecole et la SIM, deux institutions de la vie scientifique de Mulhouse, est le fruit d’une longue histoire…


Créé en 1829 par la Société Industrielle de Mulhouse (SIM), le Musée Minéralogique résulte de l’intérêt des notables mulhousiens de l’industrie textile ou chimique pour «  l’étude et la recherche de tout ce qui à rapport à la configuration du sol du Haut-Rhin à sa description minéralogique, géognostique, botanique et zoologique ».


Une commission d’histoire naturelle, constituée de MM. Morin, Schlumberger, Koechlin, Penot, Mainbourg, Koechlin, Risler et Zuber fils, est en effet créée par la SIM, influencée par le vent de modernité, avec comme objectif la vulgarisation des connaissances. C’est d’ailleurs en partie cette même idée qui avait amené, quelques années auparavant en 1822, pratiquement ces mêmes personnes, dont certaines rues de Mulhouse portent les noms, à créer des cours du soir de chimie, prélude à la création d’une Ecole de chimie. Dès l’origine, de fortes interactions entre la SIM et l’Ecole de chimie existent donc.


Grâce aux dons et donations des membres de la SIM ou de leurs relations et de ceux des habitants du département, cette collection est, dès 1832, associée à un Musée d’Histoire Naturelle qui, à côté des minéraux, expose des roches, des fossiles, un herbier du département, des collections de scarabées, de papillons, ou autres oiseaux… En d’autres termes, est mis à la disposition de tous, un cabinet de curiosités.

minéraux5 minéraux6 minéraux7 minéraux8
Apophyllite Fleur de Cobalt Fluorine Fluorine Weardale
Aureangabad, Inde Illinois, USA Cumberland, GB

Musée Minéralogique de la Société Industrielle de Mulhouse, photos R. Wey.



L’engouement pour les minéraux existait également à l’Ecole de Chimie, qui avait sa propre collection. Elle constituait un soutien à l’enseignement de la cristallographie géométrique, dont on ne savait trop, en ce début de XIXème siècle, si elle constituait une science moderne ou une simple passion de quelques uns. C’est pourtant à partir de 1820 que commença la recherche systématique des rapports existants entre la forme cristalline et la constitution chimique.


A la Société Industrielle, les dons de Minéraux continuèrent d’affluer jusqu’en août 1944, lorsque des bombes détruisirent le Musée situé près de la gare. Les collections furent détruites et dispersés. Certaines ne furent que très partiellement récupérées et conservées dans les locaux de la SIM.


Après-guerre, la Société Industrielle envisage un renouveau des collections. Grâce aux subventions perçues au titre des dommages de guerre, la SIM est, au début des années soixante, en mesure de reconstituer certaines collections. Ces fonds s’avèrent néanmoins insuffisants pour reconstruire un bâtiment pour les accueillir.


A la même époque, l’Ecole de Chimie encore située au 24, Quai du Fossé, (actuellement avenue Kennedy) est sur le point de s’installer sur la colline de l’Illberg.


Les relations étroites entretenues de tout temps entre ces deux institutions, nées, à la même époque, de la volonté des mêmes personnes, favorisèrent la rencontre entre M. Schwartz, Vice-président de la SIM chargé du dossier de la reconstitution des collections minéralogiques, et M. Wey, Professeur de chimie minérale à l’Ecole de Chimie.


Un accord permettant que le Musée Minéralogique soit abrité dans les murs de l’Ecole de Chimie fut trouvé. L’équipe de recherche du Professeur Wey se chargea du nettoyage, de l’étiquetage, de l’inventaire et de la présentation des minéraux.


Se trouvaient donc réunis, en un seul lieu, la collection de minéralogie de la SIM et les connaissances nécessaires à sa mise en valeur.


C’est en février 1966 qu’eut lieu l’inauguration du


Musée minéralogique de la Société industrielle de Mulhouse, musée contrôlé par le Ministère de l’ Education Nationale.


Les minéraux présentés ont 4 sources différentes :


- les minéraux récupérés après-guerre - quelques échantillons de la collection minéralogique initiale de l’Ecole de Chimie - des minéraux obtenus (par achats ou dons) d'autres musées ou organismes nationaux. - de très nombreux minéraux achetés entre 1960 et 1966.


Les minéraux présentés sont de tailles très variables, leur masse va de quelques dizaines de grammes à près de 40 Kg.


Leurs provenances sont diverses et représentatives des principaux sites ou pays réputés pour leur richesse minéralogique : Brésil, Madagascar, Afrique du sud (Namibie), USA, Roumanie, Suisse, Allemagne...

En revanche, peu d’échantillons locaux sont représentés. C’est essentiellement grâce à de nombreux dons que la collection put s’enrichir en minéraux locaux et français.


minéraux1 minéraux2 minéraux3 minéraux4
Wulfénite Azurite Malachite Fluorine(violette) Galène sur quartz
Megica, Yougoslavie Bisbee, Arizona(USA) Illinois, USA Roumanie



ENSCMu 3, rue Alfred Werner
68093 MULHOUSE Cedex
Tél. 03 89 33 68 00 Fax 03 89 33 68 15 webmaster Mentions légales