CONTRAT PRO : L’INTERVIEW DE MANON CARDOT

Vous êtes en année césure en Suisse chez Syngenta Crop Protection. Que fait cette entreprise en quelques mots ?
“Jusqu’à fin août je travaille dans le groupe Formulation Development chez Syngenta Crop Protection, leader mondial dans le secteur des semences et protection des cultures.”
Quelle est votre mission chez Syngenta Crop Protection durant votre année césure jusqu’en août 2020 ?
“La mission principale est de préparer, d’optimiser et caractériser des formulations de produits phytosanitaires. Je réalise des tests de stabilité physique (stabilité d’émulsion, pH, viscosité, densité, teneur en eau, rhéologie, granulométrie, tests de solubilité…) et de stabilité chimique afin de vérifier que les ingrédients actifs de se dégradent pas. J’effectue également ces tests après différents stockages pour évaluer la tenue de la formulation au cours du temps et en fonction de la température.”
Quel bilan faites-vous de cette expérience à ce stade ?
“Durant cette césure très enrichissante j’ai pu découvrir différents types de formulations (dispersion d’huiles, émulsion concentrée, suspension concentrée), travailler sur l’optimisation du procédé de fabrication d’une formulation à l’échelle du laboratoire mais également participer à la préparation d’un pilote pour produire la formulation en plus grande quantité.”
Pourquoi avoir souhaité profiter de l’ouverture du parcours en contrat de professionnalisation à la rentrée prochaine ?
“Lorsque j’ai entendu parlé du projet de contrat de professionnalisation, j’ai tout de suite été motivée car la césure m’a montré à quel point apprendre sur le terrain est important. C’est grâce à l’expérience que l’on développe ses capacités professionnelles dans un domaine. Grâce à mes précédents stages j’ai pu découvrir la formulation dans le domaine pharmaceutique et phytosanitaire, et je me suis dit que le contrat de professionnalisation serait un très bon moyen pour avoir une expérience significative en formulation cosmétique, un domaine qui m’a toujours beaucoup intéressée. De plus, le fait de suivre les cours d’option formulation et cosmétologie en parallèle du travail en entreprise est un réel atout, afin d’appliquer et comprendre la théorie et de voir l’aspect pratique et concret de la formulation.”
Comment avez-vous trouvé/choisi l’entreprise L’Oréal ?
“Au départ je voulais rester dans la région pour ne pas être trop loin de l’ENSCMu puis j’ai élargi ma zone de recherche et décidé de postuler chez L’Oréal, suite à une annonce d’alternance en formulation repérée sur LinkedIn. L’offre m’a intéressée car elle concerne la recherche appliquée, située entre la recherche fondamentale et le développement de formulation. C’est très enrichissant pour mon projet professionnel car j’ai déjà pu découvrir la recherche fondamentale lors de mon stage de 2e année et le développement de formulation lors de ma césure. De plus elle correspond à mon choix d’option de dernière année en formulation et cosmétologie.
Je vais donc intégrer le Centre de Recherche et d’Innovation Capillaire à Saint-Ouen pour travailler dans le domaine de la formulation de coloration et décoloration capillaire. Je vais tester ces formulations afin d’évaluer leurs performances et surtout comprendre les interactions physico-chimiques mises en jeu au sein du cheveu. Il y aura donc une partie bibliographique pour apprendre et connaître la structure et la composition du cheveu et pour consulter les travaux déjà effectués.”
Comment avez-vous été recrutée ?

“Après avoir postulé sur le site web de l’entreprise, j’ai été contactée par les ressources humaines, puis par un manager pour effectuer un entretien en visio en raison de la situation sanitaire. Après environ une semaine le responsable des ressources humaines m’a recontactée pour me confirmer leur intérêt pour mon profil et j’ai été acceptée pour réaliser le contrat de professionnalisation au sein de leur laboratoire.”

Lors de l’entretien avec les ressources humaines et avec le manager, ma césure a vraiment été un atout. J’ai pu appuyé sur le fait que je travaille en autonomie, que j’ai appris à m’organiser et à travailler en équipe, à comprendre le fonctionnement d’une entreprise, à être en relation avec plusieurs services… Le manager a beaucoup aimé le fait que j’ai déjà des notions en formulation, notamment sur les tests de stabilité que je réalise actuellement en césure et qui sont très similaires à ceux que je vais effectuer chez L’Oréal.”
(Juin 2020)